Pages

25 juillet 2008

Monségur, quand ton jazz est là...

Je sais, je sais... j'entends déjà ce que vous pensez : bouh la feignasse, pas fichu d'actualiser son blog régulièrement. Je sais. J'assume. Et mettrais ça sur le compte de la feignasserie estivale, le retour du soleil, l'arrivée d'un merveilleux printemps.

Aujourd'hui, cependant, je voulais évoquer le festival des 24 heures du swing de Monségur, un petit bijou de festival de jazz aux confins de la Gironde et du lot et Garonne. ConTreBand y était pendant trois jours, du 4 au 6 juillet, entre les enfants de l'école (à qui nous avons présenté nos instruments), la scène plantée sous d'immenses Tilleuls et les arcades de la Bastide.

On retiendra de ce week-end : une foule de rencontres, partout et à toute heure; les sourires du public ; la folie de Kanard ; les escargots à la bordelaise.

Premier soir : concert sur la scène des Tilleuls.


J'ai monté une vidéo que je n'arrive pas à compresser pour le moment (elle fait 500 Mo). En revanche, des photos de l'événement sont là.

On a craint le pire (c'est notre deuxième concert sonorisé depuis la création de la fanfare), on a eu le meilleur : des loges dans un jardin agréable, une bonne sono (à bon sonorisateur bonne sono, merci la Fouine), un bon public (comme partout dans le festival), un temps très doux. De la bonne zic (on avait quand même un peu préparé le truc). Seul regret : la scène n'est pas la rue et les images animées le disent. Il FAUT travailler le jeu de scène, les interventions, la présentation des invités (nous avons joué le set du CD en préparation). La scène, ça ne s'improvise pas comme on souffle dans un instru. Mais ConTreBand ne désespère pas d'être tout terrain.

Deuxième soir : trois dijos servis par un patron super sympa et hop, enflammade sous les arcades de la place centrale de Monségur. Un grand moment de bonheur et d'excitation. Public amusé, sous le charme et sans doute sourd aujourd'hui. Pour nous, des frissons parmi les plus beaux, un "set" mémorable.

On y revient à Monségur?? Oui!! En 2009 le festival à 20 ans et CTB pourrait bien y être à nouveau programmé. Nous brûlons des cierges pour implorer les organisateurs...

C'est l'enseignement du troisième jour : des organisateurs merveilleux. Chaleureux, compétents, enthousiastes et passionnés.

Le Festival de Monségur, un des derniers festival de jazz de Gironde, ne compte qu'une seule salariée à plein temps. Les 24H vivent et existent grâce au travail de 150 bénévoles. Sans eux, point de fête. Grâce à eux, une programmation tout public, un auditoire mélomane, attentif et souriant. Que du bon à signaler.
BRAVO.

Pour conclure, citons les artistes que nous avons eu le plaisir de croiser pendant ces trois jours de festival de jazz :

- ERIC LUTER and his FATHER'S FRIEND, guests MAXIM SAURY & CHRISTIAN MORIN BONEY FIELDS AND THE BONE'S PROJECT JUDY BLAIR QUARTET DOS GRINGOS
-Fada, Quatuor Tafta, etc.

3 commentaires:

francois a dit…

Alors d'abord, merci Kanard !!! Et avec lui tous les autres anonymes !
Ensuite, venez soutenir la condidature de CTB pour le vingtième anniversaire des 24h du swing !

DOMINIQUE a dit…

Voici une quinzaine d'années que je vais au festival du swing de Monségur et cette année j'ai beaucoup aimé votre prestation. C'était très sympa, j'adore ce festival qui s'appelait auparavant les 24h du swing. Au fait ce n'est pas la place des Peupliers mais celle des tilleuls ( pas grave mais son nom très connue par les amateurs de Monségur) Si ça vous interesse je posséde pas mal de photos et vidéo de votre fanfare, je peux les envoyer par mail ou autre façon
Merci pour votre musique

suzCTB a dit…

Bien sûr, c'est la place des Tilleuls! La confusion provient sans doute de l'émotion suscitée par notre concert sur la scène du même nom et le souvenir de celui-ci. De bien beaux Tilleuls, à ne pas manquer en 2009... mais aussi toute l'année. la Bastide est splendide et son marché des plus agréables (nous y avons joué). bravo pour votre soutien au Festival !